Coeur sacré...

Publié le par Charlie

Coeur-Sacre.jpg

 

 

 

Et au cœur de nos pierres, on pose le sacré,

On impose un silence sur une éternité.

On baisse lors nos yeux pour être pardonné,

Des fautes qu’un Bon Dieu veut nous voir avouer.

 

Des hommes ont pris pouvoir pour le représenter,

Et élèvent des tours par peur d’être oubliés.

Les chœurs sont sanctuaires, l’encens est dispersé,

Pour élever les âmes contrites de péchés.

 

Mais sortis des bâtisses où la ferveur est loi,

Les hommes errent en la vie et le cœur aux abois. 

Bien triste humanité qui se tourne le dos,

Le regard faux-fuyant, centré sur son égo.

 

Car dehors c’est la peur qui d’encens fait Office,

Et il n’est de ferveur qu’en des miroirs Narcisse.

La Messe est solitaire, le frère, un étranger,

On a peur de ce monde que l’on a engendré.

 

Et au cœur de nos pierres, on pose le sacré,

Celui qu’on ne sait plus vraiment, en nous, trouver.

Et pourtant il est là, fait de chair anodine,

Ce Sacré Cœur d’humain, battant dans nos poitrines.


 

 

titre glitter deprotsupwub196 

 

Publié dans Espoir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

julien 31/01/2011 12:42



Bonjour Charlie,


L'humain se déshumanise, les gens dans la rue me font penser a de vrais robots : pas de sourire, pas de contact, pas de parole, des gestes automatiques, tournés vers eux meme a coup de ipod et de
telephone portable.


Tres agreable cette sensation d'etre different grace a ta lecture.



Charlie 14/02/2011 13:38



Bonjour Julien,


Oui tu as raison, les gens cachent ce qu'ils ont au fond du coeur par peur, par méfiance et l'humanité se déshumanise bien trop souvent.


Centrée sur sa propre personne, se tournant vers des Dieux personnels qu'elle s'est choisi, Argent, Possessions, Arrivisme, Confort, Technologie à
outrance.


Et elle oublie que son coeur bat comme celui des autres, que nous sommes liés dans notre humanité.


Je me sens aussi "différence" bien souvent.


Merci à toi.


Bisous et belle journée. 



Roselyne 14/01/2011 16:48



Ton poème me touche beaucoup ma Charlie. Tu sais, pour ma part plus l'édifice est beau moins je m'y sens bien. Il n'y a à mes yeux pas plus belle cathédrale que celle faite naturellement par la
nature elle-même. Etrangement, je parviens à prier dans des endroits comme la forêt ou une belle clairière. Là, je sens battre mon coeur. Je t'embrasse fort.



nettoue 13/01/2011 16:22



L'humanité ne sereconnait plus en elle-même !Elle est infifférente !


Je t'embrasse ma Charlie Tendresse



ag86 13/01/2011 10:28



Bonjour Charlie,


Merci de tes mots déposés en commentaire sur mon petit texte Diviser pour ... Je crois aussi qu'il ne faut rien attendre de l'extérieur, mais beaucoup de nous-même, et que le progrès général
procèdera de celui de chacun. Le mythe du sauveur n'est qu'un leurre. Il y aurait beaucoup à dire à ce sujet ...


Gros bisous et bon jeudi. Alain



Solange 13/01/2011 02:05



Je reviens te remercier de tes visites, et te souhaite du beau soleil pour les prochains jours.