Alors nous écrivons...

Publié le par Charlie

Alors-nous-ecrivons.png

Parce que la vie nous comble tout autant qu’elle nous blesse,

Et que nous la portons dans tout ce que nous sommes,

Avec l’espoir au coeur qui nous prends, qui nous laisse,

Face aux vagues d'émotions nous restons petits d’homme,

Alors nous écrivons...

 

Parce que les mots parfois ont besoin d’une histoire,

Et que dans un «je t’aime» nous résumons l’amour,

Il nous faut disserter ce sentiment d’y croire,

Et lui offrir un livre à chaque de nos jours,

Alors nous écrivons...

 

Et quand du ciel nous touche, si nous savons la voir,

La grâce d’un instant dont la larme est témoin,

Nos coeurs se font la source où nos âmes vont boire,

Et dès lors nous pouvons marcher un peu plus loin,

Alors nous écrivons...

 

Et puis quand la douleur qui sait si bien étreindre,

Nous fait plonger parfois au fin fond des enfers,

Lorsque nous entendons notre silence geindre,

Et que ses cris muets mordent dans notre chair,

Alors nous écrivons...

 

Alors nous écrivons, nos malaises et nos peines,

Nos moments de magie et nos joies millésimes,

Nos coeurs en symphonie, nos âmes en requiem,

Où les mots sont passeurs des frontières intimes.

 

Alors nous écrivons, comme d’autres vont peindre,

Dessiner ou sculpter, jouer ou bien chanter,

Toucher le fond de l’âme et le noir en gris, teindre,

Car même le linceul peut être sublimé.

 

 

 

Charlie Noir

 


A Toi qui sait si bien écrire, aux émotions partagées, à la vie qu'on expérimente dans nos coeurs et nos corps passeurs de ressentis...

Aux mots, aux peintures, à la musique, aux sculptures, à l'amour d'un travail qu'on fait avec ses mains, à la joie d'être ce que nous sommes et à toute l'audace qui nous fait l'exprimer...

 

Aux artistes, aux âmes sensibles, à cette part de l'Univers qui vit en nous...



 

 

Publié dans Emotions

Commenter cet article

liedich 09/02/2011 07:10



Alors nous écrivons, oui, quand nos corps ne souhaitent plus que le repos, quand nos esprits libèrent cette douce brûme qui nous sait envelopper, quant nos oiseaux de bonheur se taisent pour
mieux se perdre en leurs regards, quand les notes se font point d'orgue sur la partition de l'amour, quand nos pleurs se font source de mains tendues, quant je me perds dans ta douceur et que je
lance un cri de folle joie dont je crains toujours qu'il soit le dernier.


Alors nous écrivons, oui et l'arabesque déposée à l'encre de notre sang se fait bouillonnement de  ces sentiments que seule l'écriture sait libérer ou le pinceau tracer ou tout l'art
exister.


Alors Tu dois écrire, oui, parce que je sais ton coeur un univers de douceur et de don, de beauté et d'émotion.


Et ainsi fut écrit.



Loukristie 30/01/2011 21:24



Tes mots sont des émotions, et ton talent d'écriture à toi si juste...


Parce que, étrangement, on écrit bien mieux dans la souffrance, parce que peut-être, on a besoin de créer la souffrance pour écrire, ou parce que les mots qu'on jette emmêlent la douleur et
l'amour, le noir et le blanc, pour faire de ces extrêmes des contrastes complémentaires..;


Mais aussi parce qu'il est parfois si doux de lire des mots qu'on rêverait d'écrire, parce que lire tes mots est une merveilleuse émotion...


Merci de ta lucidité et de ta propre sublimation... Et de cet hommage aux artistes...


Gros bisous...



katherine 21/01/2011 22:19



Hello, ma belle Charlie!


Superbe texte que le tien, je reconnais là toute ta sensibilité! Nous écrivons parce que c'est en nous et que rien ne nous ôtera ce désir!


Je viens, quelque peu en retard, certes, mais je viens te souhaiter une belle année 2011, avec la santé bien entendu mais aussi l'amour, le bonheur pour toi et tes
proches... Que des belles choses en somme!


Je ne t'oublie pas ma soeurette, tu le sais!


Je t'envoie mille kiss un peu mistraliens :)



ISA 21/01/2011 21:10



Je viens te souhaiter une douce nuit Charlie et bon weekend.


Tendres bisous ISA



Charlie 21/01/2011 21:23



Merci Isa...


Belle nuit à toi aussi.


Je t'embrasse.



nessa:0091: 20/01/2011 12:29



superbe ! oui le blog et l'écriture apaise bien des soucis !





 


vais un peu mieux mais ne pourrait sûrement pas prendre cette pause de si tôt !  gros bisous



Charlie 21/01/2011 18:55



C'est parfois libérateur c'est vrai, et aussi très agréable de partager...


Merci pour cette jolie Martine qui me rappelle mes livres d'enfant (et c'est aussi le prénom que m'ont donné mes parents, mais chuuuutttt...)


Prends soin de toi Nessa, je viendrai aux nouvelles.


Je t'embrasse et te souhaite une belle soirée.